Visiter la presqu’île

Les activités

Se cultiver

Le site de Maguelone, ancien volcan, entre mer et étangs, est occupé par l’homme depuis le paléolithique. Toutes les grandes civilisations méditerranéennes y ont fait escale ou l’ont occupé.

Découvrir cette terre entourée de lagunes, c’est découvrir une partie de l’histoire de France et de ses invasions. La majestueuse Cathédrale « Saint Pierre et Saint Paul » est une ancienne forteresse, on y découvre des meurtrières, un assommoir… Ce style roman séduit les visiteurs, interpelle, attise la curiosité…

Pour découvrir les secrets de la Cathédrale et de son parc arboré, nous conseillons l’audioguide (Langues : français, anglais, espagnol, allemand) ou les visites guidées.

Déjeuner

Situé sur le Domaine de Maguelone à deux pas de la Cathédrale, le Comptoir des Compagnons vous propose un service de restauration toute l’année, des boissons chaudes et froides, en salle ou sur la terrasse donnant sur les vignes, les étangs et la mer. Une cuisine méditerranéenne et traditionnelle est proposée à la carte, mais aussi des suggestions du jour à l’ardoise. Les circuits courts sont privilégiés pour les approvisionnements, notamment pour les fruits et les légumes BIO fournis par l’Entreprise Adapatée les Ateliers de Maguelone, les poissons sont très souvent issus de la pêche écoresponsable des Compagnons. Toute la gamme des vins BIO du Domaine est proposée au verre ou à la bouteille.

Ce restaurant est un atelier de l’ESAT, dans cet handi-restaurant, les personnes en situation de handicap travaillent au service et en cuisine.

Réservation conseillée : 04 67 50 49 88

Déguster

Entre terre, mer et étangs, s’étendent les vignes de ce domaine insulaire encerclant la Cathédrale à 360°. Les Compagnons cultive la vigne depuis 1970. Le domaine viticole compte 18 ha de vignes sur un terroir volcanique. La production est de 600 Hl en moyenne par an, soit un potentiel de 80 000 bouteilles. Les vins sont produits sous l’appellation IGP Pays d’Oc ou AOC Languedoc. Atypiques, à l’image de leur terroir, ces vins bénéficient de la chaleur du soleil Languedocien et de la brise marine Méditerranéenne. L’ensemble des vins de Maguelone sont élevés au Domaine. Afin d’exalter la complexité aromatique, une partie des vins est élevée en barrique.

Un travail collectif écoresponsable pour des vins uniques

Le domaine de Maguelone est un vignoble préservé. Les Compagnons sont attachés à respecter la biodiversité et à mettre en valeur l’écosystème global de la presqu’île. Les vins de Maguelone sont labellisés en BIO depuis 2014. Au-delà de la certification biologique, les Compagnons favorisent l’enherbement spontané, par exemple en ne labourant qu’un rang sur 2 ou 3, et pratiquent également l’enherbement semé. La plantation de graminées permet notamment de contribuer à la diversité des insectes volants sur la presqu’île.

Les vins sont produits, élevés, mis en bouteille et commercialisés en collaboration avec les personnes en situation de handicap.

Une gamme de vins originale autour de 3 Anneaux

La gamme des 3 Anneaux se décline en 6 cuvées. Les noms de ces cuvées sont liés à l’histoire de la presqu’île de Maguelone. Elles évoquent chacune une période historique de la presqu’île :

Insula : la période romaine. A l’époque des Romains, le site de Maguelone était encore une île, d’origine Volcanique. Ils l’appelaient donc « Insula Magalona ».

La Volta : la période médiévale. En occitan, la volta signifie la voute, mais également le labour. Se trouvent ainsi rassemblés dans le même nom le patrimoine architectural et l’activité agricole de la presqu’ile de Maguelone.

Witiza : le période wisigoth. Né en 750, Witiza est le fils du comte wisigoth de Maguelone. Plus connu sous le nom de Saint Benoit d’Aniane, il est ainsi considéré comme le pionnier des vignobles des coteaux du Languedoc.

Les vins (blanc, rosé, rouge) sont élaborés à partir de cépages d’origine languedocienne, bordelaise et bourguignonne. Ainsi, la presqu’île est une mosaïque de cépages. Cette diversité est également la marque d’une prouesse technique et d’une connaissance poussée du terroir.

Les 3 anneaux rappellent les 3 missions principales de l’Association médico-sociale, patrimoniale et culturelle – ainsi que la légende médiévale de Pierre de Provence et de la belle Maguelone.

Vous pouvez acheter nos vins sur notre eboutique.

 

Les Compagnons proposent des visites oeno-culturelles : Une expérience éco & handi-responsable !

Découvrir l’environnement

L’ensemble de l’île est également parcouru de faune sauvage : belettes et surtout lapins en très grand nombre, ainsi que de nombreuses compagnies de perdreaux. A l’aube, un renard est régulièrement aperçu…

Des oiseaux migrateurs qui font escale sur l’île et dans le parc (merles noirs, grives, draines, mauvis, mais aussi huppes, coucous, pies, guêpier), ou encore des oiseaux de nuits qui occupent les abords du monument (chouette, petit duc, moyen duc, et surtout effraie).

Une plateforme d’observation présente en photos tous les oiseaux domiciliant à Maguelone en fonction des saisons. Elle est accessible aux personnes en situation de handicap.

La lagune et les étangs qui entourent Maguelone constituent également un habitat privilégié pour toutes sortes d’oiseaux amateurs des zones humides (flamants roses, cygnes, hérons cendrés, grands cormorans, mouettes…)

C’est dans tout ce joli paysage, terre d’accueil de la flore et de la faune, que notre site a été classé NATURA 2000 : « Outils fondamentaux de la politique européenne de préservation de la biodiversité, les sites Natura 2000 visent une meilleure prise en compte des enjeux de biodiversité dans les activités humaines ».

Ces sites sont désignés pour protéger un certain nombre d’habitats et d’espèces représentatifs de la biodiversité européenne. La démarche du réseau Natura 2000 privilégie la recherche collective d’une gestion équilibrée et durable des espaces qui tienne compte des préoccupations économiques et sociales.

Au cours de votre promenade, vous aurez surement le privilège, de partager votre route avec des paons, des flamants roses, des hérons cendrés, des merles noirs…

Se promener

Notre presqu’île est située près d’une plage préservée et naturelle.

La balade offre des paysages très diversifiés. La promenade peut commencer entre les étangs, puis se poursuivre sur la plage naturelle et préservée avant d’entrer dans notre Domaine. La vigne est présente dès l’arrivée.

Une allée propose au visiteur de pénétrer dans le parc qui encercle la Cathédrale. Ce parc a été créé en 1860 par l’ancien propriétaire, il est dit de style « à l’anglaise ». Ce sont les essences d’autochtones qui ont proliféré ou ont été plantées pendant les vingt premières années d’occupation par les Compagnons : Pins d’Alep et Pins Parasols, Chênes verts, Micocouliers, Frênes, Mûriers, Cèdres, Platanes, Robiniers, Palmiers, Sophoras, Arbres de Judée… des arbustes (Laurier tin, Viorne, Fusain du Japon, Yucca, Chèvrefeuilles…).

Les Acanthes ont envahi l’espace, notamment autour de la Chapelle « Saint-Blaise » et dans le sous-bois.

Le parc abrite également une faune originale, domestiquée, vivant en liberté. Des paons bleus, mais aussi des paons blancs, sont prêts à faire la roue pour séduire les femelles ! Cette parade amoureuse séduit aussi les visiteurs quand ils auront le privilège de la surprendre !

Le visiteur passera une excellente journée entre culture, dégustation, un déjeuner en terrasse, découverte de la faune et de la flore, balade et farniente sur la plage.

Histoire de Maguelone

Maguelone

Le site de Maguelone, ancien volcan, entre mer et étangs, est occupé par l’homme depuis le paléolithique. Toutes les grandes civilisations méditerranéennes y ont fait escale ou l’ont occupé. Il fut :

  • le siège pendant 1.000 ans d’un évêché,
  • à l’origine de la création de Montpellier et de son Université,
  • haut lieu de la Chrétienté.

Plusieurs fois détruite et reconstruite, la presqu’île abrite la Cathédrale « Saint Pierre et Saint Paul ».

L’étymologie de Maguelone

Le nom de l’île et de l’habitat qui y fut établi dans l’Antiquité « Maguelona/Megalona » a peu varié depuis les premières mentions (v. E. Thomas, Dictionnaire topographique de l’Hérault, 1865). Toutes sortes d’hypothèses, jusqu’aux plus farfelues, ont été avancées pour expliquer l’étymologie de ce toponyme par l’hébreu, le phénicien, le grec, le carthaginois…
Plus sérieusement, selon F.R. Hamlin, ce vocable pourrait être composé des éléments préceltiques mag : désignant une hauteur, et lona : indiquant le marais…
On sait par ailleurs qu’en celtique « magalos » est le mot qualifiant le chef, le prince. Enfin, en occitan « maguèlo » désigne la colline, le lieu escarpé (cf. F. Mistral et C. Moirenc), d’où peut-être Maguelone et Magalas dans l’Hérault…

MAGUELONE DANS L’HISTOIRE ANTIQUE ET MODERNE

Le visiteur qui découvre aujourd’hui l’île de Maguelone et sa Cathédrale solitaire, tel un immense vaisseau de pierre échoué entre la mer et les étangs, ne peut manquer d’être frappé par l’étrangeté du site. Vision insolite telle une église forteresse, mutilée et privée de ses tours, qui semble cacher ses blessures derrière un rideau de vieux arbres torturés par le vent marin.

Étrange et prodigieux destin ensuite que celui d’un sanctuaire qui fut, pendant un millénaire, le siège d’un évêché important, fief pontifical et refuge temporaire de plusieurs Papes, avant de connaître l’abandon, le pillage et la ruine.

Maguelone a traversé l’Antiquité, l’époque Romaine, s’est endormie du temps des Carolingiens, s’est réveillée au XIXème siècle pour devenir un siège pontifical, a atteint son apogée au XII – XIIIème siècles, fut très active au Moyen-Age grâce aux Chanoines, elle déclina au XIV – XVème siècles, elle renaquit en 1852 grâce à Frédéric FABRÉGE, à présent ouverte au grand public, elle est le siège de l’association les Compagnons de Maguelone.

Légende de la belle Maguelone et de Pierre de Provence

La source la plus ancienne de la légende de Pierre de Provence et de la belle Maguelone est un roman en prose, rédigé en français, illustré et daté de 1453 dont l’auteur est inconnu, mais quelquefois attribué à Bernard de Tréviers ou à Arnaud Daniel.
Cette histoire a connu par la suite une grande popularité dans toute l’Europe (nombreuses rééditions dans différentes langues), et a fait l’objet d’un ballet d’Etienne Moulibnié et a inspiré Brahms « Romances sur Maguelone » dans les années 1860.

La référence à Maguelone dans le conte tient uniquement au fait que l’île de Maguelone, son évêché, son port « sarrasin », son hôpital et le bourg qui l’entourait étaient fort connus dans la méditerranée occidentale au Moyen Âge.
Au total, une fable mystique, un récit d’aventures, un roman d’amour exemplaire, un récit idyllique qui a joui d’une vogue remarquable à l’époque de sa composition et dans les siècles suivants.

Les fouilles récentes à Maguelone

L’ancienne île de Maguelone présente un caractère insolite et pose une énigme : Pourquoi établir la cité épiscopale en ce site battu par les vents du large, à portée des agressions maritimes, envahi de moustiques et placé en marge de son diocèse ?


Depuis le XIXème siècle, les archéologues s’interrogent sur l’histoire du site. Les premières recherches furent effectuées à partir des années 1870.

En 1998-1999, une fouille de sauvetage mettait au jour, à l’Est de la Cathédrale, une église des VI-VIIème siècles et sa nécropole. Parallèlement, une prospection méthodique révélait la chronologie de l’occupation de l’île.

Depuis 2015, un nouveau programme de recherches est développé par une équipe du CNRS, de l’INRAP et du Service Régional de l’Archéologie sous la Direction Claude Raynaud (CNRS). Les fouilles conduites exhument une abondante documentation qui renouvelle l’histoire de l’île entre les Vème et VIIème siècles.

Révélant la densité des constructions, ces travaux répondent à la question initiale : créé au VIème siècle, le siège épiscopal n’occupe pas une île déserte mais prend place au centre d’une bourgade commerçante vivifiée par son ouverture méditerranéenne.

Les recherches vont se poursuivre afin de préciser la topographie du site, en concertation avec l’exploitation viticole de l’île.

EN SAVOIR + SUR LES FOUILLES ARCHÉOLOGIQUES

INFOS PRATIQUES

OUVERTURE 365 jours/an

La Cathédrale et le Domaine sont ouverts tous les jours de 9h à 18h.

Le Comptoir des Compagnons est ouvert tous les jours de 10h à 18h.

L’accès à la presqu’île, au parc et à la Cathédrale est libre et gratuit.

ACCÈS VOITURE PAR PALAVAS-LES-FLOTS

• De septembre à avril : Parking gratuit des Compagnons de Maguelone en bas du domaine.

• D’avril à septembre : Parking du Prévost payant (parking géré par Montpellier Méditerranée Métropole à 2 km)

Prix à la journée :

  • Voitures : 5 €
  • Motos : 2.5 €
  • Tarif réduit à partir de 18h.

Petit train gratuit pour se rendre jusqu’au domaine.

ACCÈS PIÉTON ET VÉLOS
PAR VILLENEUVE-LÈS-MAGUELONE

Parking du Pilou payant (parking communal géré par la mairie de Villeneuve-Lès-Maguelone)

• D’avril à septembre :

Prix à la journée :

  • Voitures : 5 €
  • Motos : 2 €
  • Gratuit à partir de 18h.

• D’octobre à mars : payant uniquement les week-ends.

Prix à la journée :

  • Voitures : 2 €
  • Motos : 1 €

Accès pédestre par la passerelle puis 15 minutes de marche pour se rendre jusqu’au domaine ou le petit train gratuit d’avril à septembre.

 

Attention : Se renseigner sur les horaires de la passerelle sur le site de Villeneuve-lès-Maguelone

Visite de la cathédrale et du parc

Individuelle

Nous conseillons la visite avec l’audioguide qui permet de découvrir l’histoire et les secrets de la Cathédrale.

Tarif individuel Audio guide : 4.5 €
Langues : français, anglais, espagnol, allemand
Durée : 45 minutes environ

Grâce à l’achat de l’audio guide vous obtiendrez les privilèges sur les entrées dans les Sites D’exception en Languedoc

Groupes

La visite peut être réalisée soit avec l’audio guide, soit avec un guide, dans ce cas elle doit être programmée à l’avance.

Tarif groupe Audio guide :

    • de 11 à 19 personnes : 4,00 € par personne
    • de 20 personnes et plus : 3,50€ par personne
    • Langues : français, anglais, espagnol, allemand

    • Durée : 45 minutes environ
    Si le groupe est accompagné de son propre guide, les tarifs restent identiques par personne.

Visite guidée en français :
Groupe de 12 personnes minimum
Tarif : 7.00 € par personne
Durée : 1h30 minutes environ

Le site est labellisé tourisme et Handicap pour les handicaps : auditif, mental, moteur et visuel.

Nous mettons à disposition :

  • Un format papier de l’audioguide pour les personnes sourdes ou malentendantes
  • Un livret de visites pour personne avec déficience intellectuelle et/ou cognitive
  • La Cathédrale est accessible aux Personnes à Mobilité Réduite, un parking gratuit sur place est disponible, 3 plateformes d’observation sont aussi accessibles.

Pour tout renseignement ou demande particulière, merci d’écrire à l’adresse suivante :
contact@cdm34.org

Visite oenotouristique

Merci de consulter
notre page dédiée